"Il était par ailleurs important pour nous de préciser dans le mandat qu'on donnait que le conseil d'administration devait être complété dans les plus brefs délais, avec évidemment une préoccupation homme-femme dans sa composition", a-t-elle poursuivi. Dans les urgences à traiter, les administrateurs Ecolo pointent "les préavis et les licenciements (du management, NDLR), à réexaminer en fonction de fautes graves éventuelles". Il faut également "convoquer d'ici la fin du mois un conseil d'administration commun Finanpart-Nethys, et que ce soit à l'occasion de ce CA commun que là, qu'on envisage quelle sera la stratégie et donc la composition du nouveau management", a plaidé Muriel Gerkens. "Un nouveau management, ce n'est pas comme ça dans l'urgence qu'on le décide, sans lien avec un projet. Les décisions relatives à l'avenir, c'est avec un CA complet et lors d'une réunion commune." (Belga)