Recevant le dirigeant israélien au Kremlin, le président russe n'a fait aucune mention au début de la rencontre du plan que Donald Trump a dévoilé, alors que la Russie fait partie des médiateurs historiques de ce conflit. "Vous êtes le premier dirigeant à qui je parle de +l'accord du siècle+ de Donald Trump (...) Je pense qu'il y a là peut-être une opportunité unique et je veux en parler avec vous, et bien sûr entendre votre vision", a dit M. Netanyahu. La Russie n'a jusqu'ici pas commenté en détail la proposition de M. Trump, relevant cependant qu'elle semblait en contradiction avec des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et que les Palestiniens rejetaient ce texte. Moscou appelle aussi à un dialogue israélo-palestinien direct pour aboutir à un "compromis mutuellement acceptable". Le plan accorde de nombreuses concessions à Israël. Il lui donne notamment le droit d'annexer des colonies en Cisjordanie occupée, en particulier dans la Vallée du Jourdain. (Belga)

Recevant le dirigeant israélien au Kremlin, le président russe n'a fait aucune mention au début de la rencontre du plan que Donald Trump a dévoilé, alors que la Russie fait partie des médiateurs historiques de ce conflit. "Vous êtes le premier dirigeant à qui je parle de +l'accord du siècle+ de Donald Trump (...) Je pense qu'il y a là peut-être une opportunité unique et je veux en parler avec vous, et bien sûr entendre votre vision", a dit M. Netanyahu. La Russie n'a jusqu'ici pas commenté en détail la proposition de M. Trump, relevant cependant qu'elle semblait en contradiction avec des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et que les Palestiniens rejetaient ce texte. Moscou appelle aussi à un dialogue israélo-palestinien direct pour aboutir à un "compromis mutuellement acceptable". Le plan accorde de nombreuses concessions à Israël. Il lui donne notamment le droit d'annexer des colonies en Cisjordanie occupée, en particulier dans la Vallée du Jourdain. (Belga)