"Nous ne pouvons pas nous permettre de marche arrière en la matière. Si l'on veut continuer à payer la facture (sociale dans ce pays), il faut que davantage de personnes soient au travail. Et cette mesure va à l'encontre de cet objectif", a dit l'ancien ministre. Si son parti validera l'accord sur la marge salariale, il n'approuvera toutefois l'assouplissement des RCC "ni au parlement, ni en gouvernement". "Quand on fait des accords, on ne peut les jeter à la poubelle. Ce n'est pas acceptable", a-t-il ajouté. Plus tôt dans l'après-midi, l'Open Vld avait semblé prêt à mettre de l'eau dans son vin, la ministre Maggie De Block disant vouloir analyser l'accord du groupe des Dix dans sa globalité, se réjouissant du compromis trouvé entre partenaires sociaux. (Belga)

"Nous ne pouvons pas nous permettre de marche arrière en la matière. Si l'on veut continuer à payer la facture (sociale dans ce pays), il faut que davantage de personnes soient au travail. Et cette mesure va à l'encontre de cet objectif", a dit l'ancien ministre. Si son parti validera l'accord sur la marge salariale, il n'approuvera toutefois l'assouplissement des RCC "ni au parlement, ni en gouvernement". "Quand on fait des accords, on ne peut les jeter à la poubelle. Ce n'est pas acceptable", a-t-il ajouté. Plus tôt dans l'après-midi, l'Open Vld avait semblé prêt à mettre de l'eau dans son vin, la ministre Maggie De Block disant vouloir analyser l'accord du groupe des Dix dans sa globalité, se réjouissant du compromis trouvé entre partenaires sociaux. (Belga)