"Nous entrons dans ces négociations pas en tant que quémandeur mais en tant que négociateur. Il y a deux camps dans cette négociation et l'autre camp ne va pas déterminer qui fait quoi", a-t-il dit sur BBC Radio 4. Alors que selon le quotidien Financial Times mercredi la facture du pays pour solder ses comptes avec l'Union européenne pourrait s'élever jusqu'à 100 milliards d'euros, M. Davis a écarté la possibilité de payer une telle somme dans l'émission Good Morning Britain sur ITV: "nous ne payerons pas 100 milliards", a-t-il insisté, jugeant qu'il s'agissait "de premières manoeuvres" de la part du bloc des 27. "En cas de départ (sans accord), il n'y aura rien à payer", a-t-il également affirmé, "mais personne ne cherche ce résultat. Nous voulons un accord, nous pensons pouvoir obtenir un accord". "Nous avons dit très clairement que nous allons respecter nos obligations internationales, nos obligations légales. Mais elles ne vont pas être déterminées pour nous, par un camp. Ce sera un sujet de négociation", a-t-il martelé. (Belga)

"Nous entrons dans ces négociations pas en tant que quémandeur mais en tant que négociateur. Il y a deux camps dans cette négociation et l'autre camp ne va pas déterminer qui fait quoi", a-t-il dit sur BBC Radio 4. Alors que selon le quotidien Financial Times mercredi la facture du pays pour solder ses comptes avec l'Union européenne pourrait s'élever jusqu'à 100 milliards d'euros, M. Davis a écarté la possibilité de payer une telle somme dans l'émission Good Morning Britain sur ITV: "nous ne payerons pas 100 milliards", a-t-il insisté, jugeant qu'il s'agissait "de premières manoeuvres" de la part du bloc des 27. "En cas de départ (sans accord), il n'y aura rien à payer", a-t-il également affirmé, "mais personne ne cherche ce résultat. Nous voulons un accord, nous pensons pouvoir obtenir un accord". "Nous avons dit très clairement que nous allons respecter nos obligations internationales, nos obligations légales. Mais elles ne vont pas être déterminées pour nous, par un camp. Ce sera un sujet de négociation", a-t-il martelé. (Belga)