"Cet appareil était principalement utilisé par des personnes âgées et/ou précarisées n'ayant pas les moyens de se payer l'internet ou ne sachant pas manier un iPhone, iPad, ordinateur ou autre", observe André Blaise, premier échevin de la commune de Nassogne. "Le seul critère qui a été pris en considération pour maintenir ou non un self-banking dans un bureau de poste est le nombre d'opérations effectuées sur cet appareil. Une fois encore, ce sont donc les personnes résidant en région rurale qui sont pénalisées. À l'avenir, nos citoyens concernés par cette suppression devront payer pour recevoir leurs extraits de compte et effectuer un versement à la Poste". Dix-sept automates devraient être supprimés en province du Luxembourg, rapportait le journal l'Avenir en novembre dernier. Une décision qui intervient alors que BNP Paribas Fortis s'apprête à devenir actionnaire de Bpost Banque à 100%. "Même si BNP continuera à utiliser le réseau des bureaux de poste, il est évident qu'avec une décision aussi arbitraire et antisociale que celle qui vient encore d'être prise, il est décidément très difficile de résider dans notre belle région lorsqu'on est vieux, isolé, malade, précarisé, sans voiture, etc.", déplore encore l'échevin nassognard. (Belga)

"Cet appareil était principalement utilisé par des personnes âgées et/ou précarisées n'ayant pas les moyens de se payer l'internet ou ne sachant pas manier un iPhone, iPad, ordinateur ou autre", observe André Blaise, premier échevin de la commune de Nassogne. "Le seul critère qui a été pris en considération pour maintenir ou non un self-banking dans un bureau de poste est le nombre d'opérations effectuées sur cet appareil. Une fois encore, ce sont donc les personnes résidant en région rurale qui sont pénalisées. À l'avenir, nos citoyens concernés par cette suppression devront payer pour recevoir leurs extraits de compte et effectuer un versement à la Poste". Dix-sept automates devraient être supprimés en province du Luxembourg, rapportait le journal l'Avenir en novembre dernier. Une décision qui intervient alors que BNP Paribas Fortis s'apprête à devenir actionnaire de Bpost Banque à 100%. "Même si BNP continuera à utiliser le réseau des bureaux de poste, il est évident qu'avec une décision aussi arbitraire et antisociale que celle qui vient encore d'être prise, il est décidément très difficile de résider dans notre belle région lorsqu'on est vieux, isolé, malade, précarisé, sans voiture, etc.", déplore encore l'échevin nassognard. (Belga)