Fondé en 2004, le Réseau des villes créatives de l'Unesco (RVCU) tend à promouvoir la coopération entre les villes qui axent leur développement sur la créativité de manière durable. Actuellement, il se compose de près 250 villes reconnues dans divers domaines: design, gastronomie, musique, artisanat... En matière d'arts numériques, la capitale wallonne rejoint des métropoles comme Braga, Lyon, Dakar ou encore Guadalajara. Le plan "Namur Ville Numérique" a été adopté en 2012 avec l'objectif de faire de Namur une ville intelligente. La ville a ensuite obtenu un important subside du fonds européen Feder et ce ne sont pas moins de 26 millions d'euros qui ont été investis via le "Namur Innovative City Lab". Outre un système de transport intelligent, le numérique est utilisé par la capitale wallonne dans de nombreux domaines comme la culture, le tourisme ou encore la gestion des déchets. Namur compte également de nombreux acteurs dans le domaine du numérique. Parmi eux, on trouve notamment le Kikk Festival, évènement d'envergure internationale dédié aux cultures créatives et numériques. Sa dernière édition, organisée du 4 au 7 novembre, a attiré quelque 25.000 visiteurs. Namur Capitale numérique, c'est aussi le Trakk, un hub créatif. Sans oublier le Pavillon, future vitrine des technologies wallonnes, dont le chantier se termine peu à peu sur l'esplanade de la Citadelle. "Une telle reconnaissance de l'Unesco permettra de renforcer notre cadre de référence vers des démarches davantage croisées et de provoquer une mutation des systèmes traditionnels dans une ville elle-même en mutation", s'est réjoui Maxime Prévot. (Belga)

Fondé en 2004, le Réseau des villes créatives de l'Unesco (RVCU) tend à promouvoir la coopération entre les villes qui axent leur développement sur la créativité de manière durable. Actuellement, il se compose de près 250 villes reconnues dans divers domaines: design, gastronomie, musique, artisanat... En matière d'arts numériques, la capitale wallonne rejoint des métropoles comme Braga, Lyon, Dakar ou encore Guadalajara. Le plan "Namur Ville Numérique" a été adopté en 2012 avec l'objectif de faire de Namur une ville intelligente. La ville a ensuite obtenu un important subside du fonds européen Feder et ce ne sont pas moins de 26 millions d'euros qui ont été investis via le "Namur Innovative City Lab". Outre un système de transport intelligent, le numérique est utilisé par la capitale wallonne dans de nombreux domaines comme la culture, le tourisme ou encore la gestion des déchets. Namur compte également de nombreux acteurs dans le domaine du numérique. Parmi eux, on trouve notamment le Kikk Festival, évènement d'envergure internationale dédié aux cultures créatives et numériques. Sa dernière édition, organisée du 4 au 7 novembre, a attiré quelque 25.000 visiteurs. Namur Capitale numérique, c'est aussi le Trakk, un hub créatif. Sans oublier le Pavillon, future vitrine des technologies wallonnes, dont le chantier se termine peu à peu sur l'esplanade de la Citadelle. "Une telle reconnaissance de l'Unesco permettra de renforcer notre cadre de référence vers des démarches davantage croisées et de provoquer une mutation des systèmes traditionnels dans une ville elle-même en mutation", s'est réjoui Maxime Prévot. (Belga)