"Il y a eu des tirs, des rafales qui proviennent de la caserne. Ca s'arrête et ça repart aussitôt", a affirmé à l'AFP Mathilde Kouadio, une professeurs résidant dans le quartier alors que d'autres témoins ont aussi assuré, sous couvert de l'anonymat, avoir entendu des coups de feu. La semaine dernière lors de la mutinerie des militaires réclamant des améliorations de leurs conditions, qui avait commencé à Bouaké, des soldats avaient tiré en l'air dans plusieurs casernes d'Abidjan dont celle d'Akouedo pour marquer leur solidarité avec les mutins. Il n'y avait pas eu de victimes. (Belga)

"Il y a eu des tirs, des rafales qui proviennent de la caserne. Ca s'arrête et ça repart aussitôt", a affirmé à l'AFP Mathilde Kouadio, une professeurs résidant dans le quartier alors que d'autres témoins ont aussi assuré, sous couvert de l'anonymat, avoir entendu des coups de feu. La semaine dernière lors de la mutinerie des militaires réclamant des améliorations de leurs conditions, qui avait commencé à Bouaké, des soldats avaient tiré en l'air dans plusieurs casernes d'Abidjan dont celle d'Akouedo pour marquer leur solidarité avec les mutins. Il n'y avait pas eu de victimes. (Belga)