Début juillet, le ministre de la Justice Koen Geens a autorisé les congés pénitentiaires prolongés pour certaines catégories de détenus, dont ceux purgeant une peine maximale de dix ans de prison. Cette mesure doit contribuer à lutter contre la surpopulation carcérale mais elle n'offre qu'une solution "artificielle", selon les syndicats. Le front commun syndical a déposé un préavis de grève début juillet pour le centre pénitentiaire de Ruiselede. "Les détenus partis en congé prolongé sont remplacés par d'autres, ce qui augmente la charge de travail administratif", explique Filip Dudal, secrétaire du pendant flamand de la CSC Services publics. Le personnel de Ruiselede avait déjà arrêté le travail début août pour contester cette mesure. (Belga)

Début juillet, le ministre de la Justice Koen Geens a autorisé les congés pénitentiaires prolongés pour certaines catégories de détenus, dont ceux purgeant une peine maximale de dix ans de prison. Cette mesure doit contribuer à lutter contre la surpopulation carcérale mais elle n'offre qu'une solution "artificielle", selon les syndicats. Le front commun syndical a déposé un préavis de grève début juillet pour le centre pénitentiaire de Ruiselede. "Les détenus partis en congé prolongé sont remplacés par d'autres, ce qui augmente la charge de travail administratif", explique Filip Dudal, secrétaire du pendant flamand de la CSC Services publics. Le personnel de Ruiselede avait déjà arrêté le travail début août pour contester cette mesure. (Belga)