"Je n'ai aucun doute que le président Xi veut résoudre rapidement et avec humanité le problème à Hong Kong, il peut le faire", a estimé, sur Twitter le président américain avant d'ajouter: "Rencontre en personne?", semblant s'adresser directement au dirigeant chinois. Aux Etats-Unis, les critiques se sont multipliées contre le dirigeant républicain pour son apparente bienveillance à l'égard de Pékin, avec qui Washington est impliqué dans d'importantes - et ardues - négociations commerciales. Plus tôt dans la journée de mercredi, un porte-parole de la diplomatie américaine avait déclaré à l'AFP que les Etats-Unis étaient "très préoccupés" par "les mouvements paramilitaires chinois" à la frontière avec Hong Kong. L'ex-colonie britannique traverse sa plus grave crise depuis sa rétrocession à Pékin en 1997. (Belga)