"Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par l'aggravation des troubles politiques et de la violence à Hong Kong", a-t-il dit devant la presse. "La violence est inacceptable d'où qu'elle vienne", mais "la responsabilité de rétablir le calme revient en premier lieu au gouvernement de Hong Kong", a-t-il ajouté, estimant que le recours aux forces de l'ordre ne saurait suffire. Le secrétaire d'Etat a demandé à la dirigeante de l'exécutif hongkongais Carrie Lam une "enquête indépendante sur les incidents liés aux manifestations". Des dizaines de manifestants hongkongais assiégés par la police dans un campus ont réussi lundi soir à s'enfuir, après une nouvelle menace d'intervention de Pékin pour régler la crise politique dans le territoire autonome du sud de la Chine. "Comme les Etats-Unis l'ont répété, le Parti communiste chinois doit honorer ses promesses faites au peuple de Hong Kong, qui ne veut que les libertés qui leur ont été promises", a insisté Mike Pompeo. (Belga)

"Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par l'aggravation des troubles politiques et de la violence à Hong Kong", a-t-il dit devant la presse. "La violence est inacceptable d'où qu'elle vienne", mais "la responsabilité de rétablir le calme revient en premier lieu au gouvernement de Hong Kong", a-t-il ajouté, estimant que le recours aux forces de l'ordre ne saurait suffire. Le secrétaire d'Etat a demandé à la dirigeante de l'exécutif hongkongais Carrie Lam une "enquête indépendante sur les incidents liés aux manifestations". Des dizaines de manifestants hongkongais assiégés par la police dans un campus ont réussi lundi soir à s'enfuir, après une nouvelle menace d'intervention de Pékin pour régler la crise politique dans le territoire autonome du sud de la Chine. "Comme les Etats-Unis l'ont répété, le Parti communiste chinois doit honorer ses promesses faites au peuple de Hong Kong, qui ne veut que les libertés qui leur ont été promises", a insisté Mike Pompeo. (Belga)