Dans un communiqué envoyé à l'AFP, le service fédéral Roskomnadzor a indiqué avoir suspendu l'accès au site votesmart.appspot.com car, selon lui, il était utilisé pour poursuivre les activités d'une "organisation extrémiste". Des législatives se tiendront du 17 au 19 septembre en Russie sans la participation des alliés de M. Navalny, exclus du scrutin ou contraints à l'exil depuis l'interdiction de leurs organisations, déclarées en juin "extrémistes". Depuis cette interdiction, les principaux sites de l'opposant ont été bloqués en Russie. Alexeï Navalny, condamné en février à deux ans et demi de prison dans une affaire qu'il dénonce comme politique, a appelé ses soutiens à voter dans chaque circonscription pour le candidat le mieux placé pour battre celui du Kremlin. Cette stratégie de "Vote intelligent" a remporté quelques succès lors d'élections locales depuis 2019, notamment à Moscou. Entre stagnation économique et scandales de corruption, le parti du président Vladimir Poutine, Russie unie souffre d'une faible popularité. Selon l'institut de sondage proche des autorités Vtsiom, il n'obtient que 27,3% d'opinions favorables. Il devrait néanmoins triompher, notamment parce que les voix critiques du pouvoir, qui auraient pu profiter du mécontentement, ont subi une répression accrue en amont des élections. (Belga)

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, le service fédéral Roskomnadzor a indiqué avoir suspendu l'accès au site votesmart.appspot.com car, selon lui, il était utilisé pour poursuivre les activités d'une "organisation extrémiste". Des législatives se tiendront du 17 au 19 septembre en Russie sans la participation des alliés de M. Navalny, exclus du scrutin ou contraints à l'exil depuis l'interdiction de leurs organisations, déclarées en juin "extrémistes". Depuis cette interdiction, les principaux sites de l'opposant ont été bloqués en Russie. Alexeï Navalny, condamné en février à deux ans et demi de prison dans une affaire qu'il dénonce comme politique, a appelé ses soutiens à voter dans chaque circonscription pour le candidat le mieux placé pour battre celui du Kremlin. Cette stratégie de "Vote intelligent" a remporté quelques succès lors d'élections locales depuis 2019, notamment à Moscou. Entre stagnation économique et scandales de corruption, le parti du président Vladimir Poutine, Russie unie souffre d'une faible popularité. Selon l'institut de sondage proche des autorités Vtsiom, il n'obtient que 27,3% d'opinions favorables. Il devrait néanmoins triompher, notamment parce que les voix critiques du pouvoir, qui auraient pu profiter du mécontentement, ont subi une répression accrue en amont des élections. (Belga)