Le festival a eu lieu cette année du 1er au 5 juin et cette fois, non seulement au Centre Wallonie-Bruxelles, mais aussi à la Cité internationale des Arts à Paris et en faisant appel à plusieurs nouveaux médiums. Le "Prix de la mise en scène", doté de 1.500 euros par la SABAM, est revenu à Julien Henry pour "Lynx". Le "Prix du scénario", doté de 1.000 euros par le Comité belge der la SACD, a été attribué, quant à lui, à Michéle Jacob pour "Juillet 96". Le "Prix d'interprétation féminine", doté de 750 euros par le Parlement francophone bruxellois, a été attribué à Alexe Poukine dans "Palma" de la même Alexe Poukine et le "Prix d'interprétation masculine", doté du même montant, est revenu à Théophile Mou dans "T'es morte Hélène", de Michiel Blanchart. Le "Prix du public", doté de 1.000 euros par le CWB-Paris, est revenu à "Des choses en commun", de Ann Sirot et Raphaël Balboni. C'est Camille Mol, pour "Sur le Rivage" qui a obtenu le "Prix coup de coeur RTBF-La Trois" et Paul Vincent de Lestrade celui de "VOO-BeTV" pour "Respire". Enfin, des "mentions spéciales" ont été accordées par le jury à "Amours libres", d'Emily Worms et à "Nuits sans sommeil", de Jérémy van der Haegen. L'année dernière cet événement avait été confiné dans une formule de Cyberespace. Pas moins de 32 courts-métrages belges francophones ont participé cette année à cette joute cinématographique. Ces productions avaient été classées selon six thèmes et programmes: "Films d'écoles et d'ateliers", "Premiers films", "Enfances", "Films de genre", "Jouer et réaliser", ainsi que "LGTB+". Le jury était composé de la scénariste et réalisatrice Véro Cratzborn, de l'actrice, scénariste et réalisatrice Sheila O'Connor, de la responsable du Fonds de soutien au Cinéma de la région Île-de-France, Myriam Gast, de l'acteur et réalisateur Geoffrey Couët et du critique de cinéma et programmateur Franck Finance-Madureira. A la Cité internationale des Arts, la programmation avait prévu quatre "web-séries" soutenues et programmées par la RTBF, mais aussi des installations de Stéphanie Roland et Camille Pradon. Il y avait aussi, et sur casques, des podcasts inédits dont les "Bonus Cinéma" de la "Radio Fractable du Centre" ainsi que les "Rituels" de "Cinevox" . Les web-séries seront projetées sur écran mais aussi accessibles par le biais de YouTube. (Belga)

Le festival a eu lieu cette année du 1er au 5 juin et cette fois, non seulement au Centre Wallonie-Bruxelles, mais aussi à la Cité internationale des Arts à Paris et en faisant appel à plusieurs nouveaux médiums. Le "Prix de la mise en scène", doté de 1.500 euros par la SABAM, est revenu à Julien Henry pour "Lynx". Le "Prix du scénario", doté de 1.000 euros par le Comité belge der la SACD, a été attribué, quant à lui, à Michéle Jacob pour "Juillet 96". Le "Prix d'interprétation féminine", doté de 750 euros par le Parlement francophone bruxellois, a été attribué à Alexe Poukine dans "Palma" de la même Alexe Poukine et le "Prix d'interprétation masculine", doté du même montant, est revenu à Théophile Mou dans "T'es morte Hélène", de Michiel Blanchart. Le "Prix du public", doté de 1.000 euros par le CWB-Paris, est revenu à "Des choses en commun", de Ann Sirot et Raphaël Balboni. C'est Camille Mol, pour "Sur le Rivage" qui a obtenu le "Prix coup de coeur RTBF-La Trois" et Paul Vincent de Lestrade celui de "VOO-BeTV" pour "Respire". Enfin, des "mentions spéciales" ont été accordées par le jury à "Amours libres", d'Emily Worms et à "Nuits sans sommeil", de Jérémy van der Haegen. L'année dernière cet événement avait été confiné dans une formule de Cyberespace. Pas moins de 32 courts-métrages belges francophones ont participé cette année à cette joute cinématographique. Ces productions avaient été classées selon six thèmes et programmes: "Films d'écoles et d'ateliers", "Premiers films", "Enfances", "Films de genre", "Jouer et réaliser", ainsi que "LGTB+". Le jury était composé de la scénariste et réalisatrice Véro Cratzborn, de l'actrice, scénariste et réalisatrice Sheila O'Connor, de la responsable du Fonds de soutien au Cinéma de la région Île-de-France, Myriam Gast, de l'acteur et réalisateur Geoffrey Couët et du critique de cinéma et programmateur Franck Finance-Madureira. A la Cité internationale des Arts, la programmation avait prévu quatre "web-séries" soutenues et programmées par la RTBF, mais aussi des installations de Stéphanie Roland et Camille Pradon. Il y avait aussi, et sur casques, des podcasts inédits dont les "Bonus Cinéma" de la "Radio Fractable du Centre" ainsi que les "Rituels" de "Cinevox" . Les web-séries seront projetées sur écran mais aussi accessibles par le biais de YouTube. (Belga)