John V.D.B. et Shashia Moreau avaient rendez-vous le 7 février à Anvers pour échanger des figurines Pokémon. La jeune fille a ensuite disparu. Après avoir été interpellé par la police, l'homme a assuré que Shashia ne s'était pas rendue au rendez-vous. Ces premières déclarations ne correspondent cependant pas aux images de vidéo-surveillance qui ont été recueillies par la police et qui montraient clairement que la jeune fille s'était bien rendue au domicile du suspect. Des perquisitions ont ensuite été menées le 9 février et le corps de la victime a été retrouvé après des fouilles effectuées dans la cour de l'homme. L'autopsie a révélé que la jeune fille était décédée de mort violente. John V.D.B. a finalement avoué qu'il avait bien rencontré Shashia, mais qu'il n'avait aucun souvenir de la suite des évènements. "Je ne ferai aucun commentaire sur les déclarations de mon client. Des experts vont être nommés et nous attendons la suite de l'enquête. Nous n'irons pas en appel de la décision de la chambre du conseil", a fait savoir l'avocate du suspect, Me Ilse Buyst. (Belga)

John V.D.B. et Shashia Moreau avaient rendez-vous le 7 février à Anvers pour échanger des figurines Pokémon. La jeune fille a ensuite disparu. Après avoir été interpellé par la police, l'homme a assuré que Shashia ne s'était pas rendue au rendez-vous. Ces premières déclarations ne correspondent cependant pas aux images de vidéo-surveillance qui ont été recueillies par la police et qui montraient clairement que la jeune fille s'était bien rendue au domicile du suspect. Des perquisitions ont ensuite été menées le 9 février et le corps de la victime a été retrouvé après des fouilles effectuées dans la cour de l'homme. L'autopsie a révélé que la jeune fille était décédée de mort violente. John V.D.B. a finalement avoué qu'il avait bien rencontré Shashia, mais qu'il n'avait aucun souvenir de la suite des évènements. "Je ne ferai aucun commentaire sur les déclarations de mon client. Des experts vont être nommés et nous attendons la suite de l'enquête. Nous n'irons pas en appel de la décision de la chambre du conseil", a fait savoir l'avocate du suspect, Me Ilse Buyst. (Belga)