Les principales difficultés rencontrées sont liées à des questions de passeports et ont été résolues à temps dans la plupart des cas.

"C'est jusqu'à présent une très bonne Coupe du monde, sur le terrain et pour les supporteurs", a résumé M. Reynders lors d'un déplacement vers Rostov-sur-le-Don, pour encourager les Diables rouges qui affronteront lundi soir le Japon en 8ème de finale.

La Belgique a dépêché trois consuls professionnels en Russie, deux depuis Moscou et Saint-Petersburg et un depuis Bruxelles pour résoudre les problèmes rencontrés par ses ressortissants.

Jusqu'à présent, ces "flying consuls" et leur équipe mobile n'ont eu à traiter que des problèmes "modestes", a ajouté M. Reynders, précisant qu'aucun Belge n'avait fait l'objet d'une arrestation.

Certains supporteurs qui s'étaient rendus à Sotchi pour le premier match contre le Panama avaient par exemple perdu leur formulaire d'immigration - qui a pu être remplacé rapidement.

Lors du deuxième contre la Tunisie, une demi-douzaine de Belges avaient égaré leur passeport, là aussi remplacé à temps par une passeport temporaire.

Un cas plus sérieux s'est présenté quand l'un des consuls a rendu visite à un de ses compatriotes hospitalisé pour une intoxication alcoolique. Le patient a réussi à prendre son vol retour

Les principales difficultés rencontrées sont liées à des questions de passeports et ont été résolues à temps dans la plupart des cas. "C'est jusqu'à présent une très bonne Coupe du monde, sur le terrain et pour les supporteurs", a résumé M. Reynders lors d'un déplacement vers Rostov-sur-le-Don, pour encourager les Diables rouges qui affronteront lundi soir le Japon en 8ème de finale. La Belgique a dépêché trois consuls professionnels en Russie, deux depuis Moscou et Saint-Petersburg et un depuis Bruxelles pour résoudre les problèmes rencontrés par ses ressortissants. Jusqu'à présent, ces "flying consuls" et leur équipe mobile n'ont eu à traiter que des problèmes "modestes", a ajouté M. Reynders, précisant qu'aucun Belge n'avait fait l'objet d'une arrestation. Certains supporteurs qui s'étaient rendus à Sotchi pour le premier match contre le Panama avaient par exemple perdu leur formulaire d'immigration - qui a pu être remplacé rapidement. Lors du deuxième contre la Tunisie, une demi-douzaine de Belges avaient égaré leur passeport, là aussi remplacé à temps par une passeport temporaire. Un cas plus sérieux s'est présenté quand l'un des consuls a rendu visite à un de ses compatriotes hospitalisé pour une intoxication alcoolique. Le patient a réussi à prendre son vol retour