"La situation politique en Belgique n'inquiète pas la Commission", a expliqué le Premier ministre. Selon lui, il existe un large consensus politique autour de la candidature belgo-néerlandaise, qui "joue en faveur de notre pays".

Evoquant les critiques parues dans la presse sur les exigences de la FIFA, M. Leterme s'est voulu rassurant. "La Commission trouve normal que tout le monde ne soit pas d'accord avec la candidature", a-t-il dit.

Quant aux coûts pour le contribuable, il a précisé que le privé devrait fournir le plus gros effort au niveau des stades.

Citant la Russie, le Royaume-Uni, et l'Espagne-Portugal comme nos principaux rivaux, le Premier ministre a estimé que la candidature belgo-néerlandaise a toutes ses chances. "Nos atouts sont les petites distances, l'habitude d'organiser des grands événements et notre culture footballistique. C'est l'occasion pour la FIFA de montrer que des petits pays peuvent organiser un événement de taille mondiale", a-t-il souligné.

"On n'a plus eu un événement aussi important en Belgique depuis l'Expo 58", a conclu M. Leterme. "Avec les joueurs dont on dispose, c'est une chance unique de donner au monde entier une image positive de la Belgique".

Le Vif.be, avec Belga

"La situation politique en Belgique n'inquiète pas la Commission", a expliqué le Premier ministre. Selon lui, il existe un large consensus politique autour de la candidature belgo-néerlandaise, qui "joue en faveur de notre pays". Evoquant les critiques parues dans la presse sur les exigences de la FIFA, M. Leterme s'est voulu rassurant. "La Commission trouve normal que tout le monde ne soit pas d'accord avec la candidature", a-t-il dit. Quant aux coûts pour le contribuable, il a précisé que le privé devrait fournir le plus gros effort au niveau des stades. Citant la Russie, le Royaume-Uni, et l'Espagne-Portugal comme nos principaux rivaux, le Premier ministre a estimé que la candidature belgo-néerlandaise a toutes ses chances. "Nos atouts sont les petites distances, l'habitude d'organiser des grands événements et notre culture footballistique. C'est l'occasion pour la FIFA de montrer que des petits pays peuvent organiser un événement de taille mondiale", a-t-il souligné. "On n'a plus eu un événement aussi important en Belgique depuis l'Expo 58", a conclu M. Leterme. "Avec les joueurs dont on dispose, c'est une chance unique de donner au monde entier une image positive de la Belgique". Le Vif.be, avec Belga