Le personnel des établissements pénitentiaires en Belgique a entamé un mouvement de grève, à l'initiative de la CSC Services publics et de la CGSP. Un grand rassemblement s'est tenu à Lantin mardi dès 8h00. Seuls 32,61% des agents s'y sont d'ailleurs présentés à leur shift du matin. Le mouvement prend même de l'ampleur dans l'après-midi dans l'établissement liégeois avec 25,81% d'agents présents à 14h00. La grève reste donc largement suivie dans les prisons wallonnes et bruxelloises, même si le mouvement est plus important en Flandre. Mardi après-midi, la section hommes de la prison de Forest connaît le débrayage le plus important avec 15,38% d'agents présents. Suivent les prisons de Lantin (25,81%) et d'Ittre (27,66%). La police est présente en renfort à Lantin (16), Forest (11), Paifve (3), précise encore l'administration pénitentiaire. C'est à la prison de Namur que le mouvement est le moins suivi avec 74,19% d'agents présents pour le shift de l'après-midi. Les syndicats reprochent aux autorités de ne pas tenir leurs engagements pris dans différents protocoles signés ces dernières années. En agissant de la sorte, ils entendent envoyer un signal au prochain titulaire du portefeuille de la Justice. (Belga)