Be-Mobile, qui a publié son baromètre annuel, a révélé qu'il y avait 2 747 heures de bouchons tout au long de la journée en 2019, contre 2 964 heures l'an dernier. Cette diminution est une première depuis la création du baromètre en 2015.

Mais l'encombrement du réseau reste toujours plus important qu'en 2017 (2.699 heures) et les années précédentes (2.418 heures en 2015).

Le service d'information routière distingue les embouteillages structurels, soit les files qui se répètent quotidiennement pendant les heures de pointe du matin et du soir (entre 100 et 250 kilomètres cumulés), et les embouteillages exceptionnels, soit ceux qui sont supérieurs à 300 kilomètres et qui trouvent généralement leur origine dans la météo. Be-Mobile a ainsi pu révéler les dix jours les plus encombrés en 2019.

Un classement dominé par la matinée du 1er octobre avec 477 kilomètres de file en raison d'une journée particulièrement pluvieuse. Le mois d'octobre, marqué par des pluies abondantes (40% de plus que la normale), compte d'ailleurs 4 des 10 moments les plus embouteillés de l'année. A titre de comparaison, 590 km de file avait été enregistrée le 2 mars 2018 en raison des précipitations hivernales.

Be-Mobile, qui a publié son baromètre annuel, a révélé qu'il y avait 2 747 heures de bouchons tout au long de la journée en 2019, contre 2 964 heures l'an dernier. Cette diminution est une première depuis la création du baromètre en 2015. Mais l'encombrement du réseau reste toujours plus important qu'en 2017 (2.699 heures) et les années précédentes (2.418 heures en 2015). Le service d'information routière distingue les embouteillages structurels, soit les files qui se répètent quotidiennement pendant les heures de pointe du matin et du soir (entre 100 et 250 kilomètres cumulés), et les embouteillages exceptionnels, soit ceux qui sont supérieurs à 300 kilomètres et qui trouvent généralement leur origine dans la météo. Be-Mobile a ainsi pu révéler les dix jours les plus encombrés en 2019. Un classement dominé par la matinée du 1er octobre avec 477 kilomètres de file en raison d'une journée particulièrement pluvieuse. Le mois d'octobre, marqué par des pluies abondantes (40% de plus que la normale), compte d'ailleurs 4 des 10 moments les plus embouteillés de l'année. A titre de comparaison, 590 km de file avait été enregistrée le 2 mars 2018 en raison des précipitations hivernales.