Le confinement décrété pour faire face à la crise du coronavirus a eu comme effet une diminution des accidents de la route, souligne dimanche l'Agence wallonne pour le sécurité routière (AWSR) qui appelle à une "vigilance toute particulière" à la veille de la réouverture des commerces.

"Ce 11 mai, la Belgique va connaître une nouvelle étape du déconfinement: de nombreux commerces et sociétés rouvriront leurs portes. Il ne fait aucun doute que cela va susciter une augmentation du trafic sur nos routes, et hélas, du risque d'accident", pointe l'AWSR.

Cette dernière a constaté, au premier trimestre, une diminution de 13% des accidents corporels et de 5% du nombre de morts sur les routes wallonnes par rapport aux trois premiers mois de 2019 mais cette baisse "est à mettre exclusivement au bénéfice du confinement initié mi-mars", nuance l'Agence. "En arrêtant nos calculs au 14 mars, date du début du confinement, nous déplorons en effet une hausse par rapport aux chiffres de 2019 de plus de 4% des accidents corporels et de +7% de tués", ajoute-t-elle. La Wallonie entend réduire de moitié le nombre de tués sur ses routes d'ici 2030.

Le confinement décrété pour faire face à la crise du coronavirus a eu comme effet une diminution des accidents de la route, souligne dimanche l'Agence wallonne pour le sécurité routière (AWSR) qui appelle à une "vigilance toute particulière" à la veille de la réouverture des commerces."Ce 11 mai, la Belgique va connaître une nouvelle étape du déconfinement: de nombreux commerces et sociétés rouvriront leurs portes. Il ne fait aucun doute que cela va susciter une augmentation du trafic sur nos routes, et hélas, du risque d'accident", pointe l'AWSR. Cette dernière a constaté, au premier trimestre, une diminution de 13% des accidents corporels et de 5% du nombre de morts sur les routes wallonnes par rapport aux trois premiers mois de 2019 mais cette baisse "est à mettre exclusivement au bénéfice du confinement initié mi-mars", nuance l'Agence. "En arrêtant nos calculs au 14 mars, date du début du confinement, nous déplorons en effet une hausse par rapport aux chiffres de 2019 de plus de 4% des accidents corporels et de +7% de tués", ajoute-t-elle. La Wallonie entend réduire de moitié le nombre de tués sur ses routes d'ici 2030.