La décision a été prise sur proposition du ministre de la Mobilité Pascal Smet, en partenariat avec la ministre de l'Environnement Céline Fremault. Le test sera effectué à partir de 2018. Chacune des lignes sera dotée d'un système de recharge différent afin que différentes technologies disponibles sur le marché puissent être testées. L'objectif est de permettra à la STIB d'engranger une expérience qui lui sera utile afin qu'en 2030, l'ensemble de sa flotte de bus soit équipée de moteurs électriques. Selon le cabinet du ministre de la Mobilité, l'électrification de ces deux lignes mobilisera quelque 27,6 millions d'euros (équipement et matériel roulant). Le test sera mené au moyen de bus articulés et standards, sur une grande ligne et sur une ligne moyenne afin d'intégrer les différentes réalités de l'exploitation du réseau à Bruxelles. (Belga)

La décision a été prise sur proposition du ministre de la Mobilité Pascal Smet, en partenariat avec la ministre de l'Environnement Céline Fremault. Le test sera effectué à partir de 2018. Chacune des lignes sera dotée d'un système de recharge différent afin que différentes technologies disponibles sur le marché puissent être testées. L'objectif est de permettra à la STIB d'engranger une expérience qui lui sera utile afin qu'en 2030, l'ensemble de sa flotte de bus soit équipée de moteurs électriques. Selon le cabinet du ministre de la Mobilité, l'électrification de ces deux lignes mobilisera quelque 27,6 millions d'euros (équipement et matériel roulant). Le test sera mené au moyen de bus articulés et standards, sur une grande ligne et sur une ligne moyenne afin d'intégrer les différentes réalités de l'exploitation du réseau à Bruxelles. (Belga)