L'accord de Paris est entré en vigueur, avec une rapidité inédite, le 4 novembre dernier, 30 jours après avoir été ratifié par au moins 55 parties signataires représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Actuellement, 110 parties l'ont ratifié. Si l'Union européenne l'a ratifié selon une procédure collective accélérée, la Belgique, elle, n'a pas encore été en mesure de le faire. L'accord de Paris étant considéré comme un traité mixte, il doit être approuvé par les parlements fédéral, des Régions et des Communautés, ce qui devrait vraisemblablement prendre encore quelques semaines. "On s'attend à ce que la ratification soit possible dans le courant du premier semestre 2017", a déclaré Mme Marghem. Selon la ministre, le texte sera présenté en commission au parlement fédéral "avant la fin de l'année" 2016. Du côté wallon, le gouvernement a adopté début novembre en seconde lecture le décret portant assentiment à l'accord de Paris. Le texte sera prochainement présenté au parlement wallon "avant la fin de l'année", selon le ministre en charge du Climat, Paul Furlan. (Belga)

L'accord de Paris est entré en vigueur, avec une rapidité inédite, le 4 novembre dernier, 30 jours après avoir été ratifié par au moins 55 parties signataires représentant au moins 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Actuellement, 110 parties l'ont ratifié. Si l'Union européenne l'a ratifié selon une procédure collective accélérée, la Belgique, elle, n'a pas encore été en mesure de le faire. L'accord de Paris étant considéré comme un traité mixte, il doit être approuvé par les parlements fédéral, des Régions et des Communautés, ce qui devrait vraisemblablement prendre encore quelques semaines. "On s'attend à ce que la ratification soit possible dans le courant du premier semestre 2017", a déclaré Mme Marghem. Selon la ministre, le texte sera présenté en commission au parlement fédéral "avant la fin de l'année" 2016. Du côté wallon, le gouvernement a adopté début novembre en seconde lecture le décret portant assentiment à l'accord de Paris. Le texte sera prochainement présenté au parlement wallon "avant la fin de l'année", selon le ministre en charge du Climat, Paul Furlan. (Belga)