Le ministre souhaite que les premiers projets concrets voient le jour dès cet été. "L'an passé j'ai mis en oeuvre des décisions prises il y a cinq ou dix ans. Cela doit être plus rapide", a annoncé M. De Croo. Ces projets de coopération devraient toucher aux secteurs de l'agriculture et de l'eau potable, dans lequel la Coopération technique belge (CTB) est dotée d'une large expertise. L'accord mettra aussi l'accent sur les droits de l'homme, "nos efforts humanitaires doivent avoir un impact à long terme", a ajouté le vice-premier ministre belge. L'épidémie Ebola a été un facteur clé dans la décision de faire de la Guinée un nouveau partenaire en mai dernier. "La Belgique a joué un rôle décisif avec les ONG belges, la Défense et le laboratoire B-Life", a expliqué M. De Croo. Le mandataire a également souligné le rôle du secteur privé, citant par exemple la compagnie aérienne Brussels Airlines qui a maintenu ses vols à destination de la capitale guinéenne Conakry tout au long de la crise. En outre, la Guinée est aussi pays qui s'est engagé sur la voie de la bonne gouvernance, a noté M. De Croo. "Cela n'est pas un chemin facile, mais nous voulons être aux côtés du pays", a insisté le ministre libéral. (Belga)

Le ministre souhaite que les premiers projets concrets voient le jour dès cet été. "L'an passé j'ai mis en oeuvre des décisions prises il y a cinq ou dix ans. Cela doit être plus rapide", a annoncé M. De Croo. Ces projets de coopération devraient toucher aux secteurs de l'agriculture et de l'eau potable, dans lequel la Coopération technique belge (CTB) est dotée d'une large expertise. L'accord mettra aussi l'accent sur les droits de l'homme, "nos efforts humanitaires doivent avoir un impact à long terme", a ajouté le vice-premier ministre belge. L'épidémie Ebola a été un facteur clé dans la décision de faire de la Guinée un nouveau partenaire en mai dernier. "La Belgique a joué un rôle décisif avec les ONG belges, la Défense et le laboratoire B-Life", a expliqué M. De Croo. Le mandataire a également souligné le rôle du secteur privé, citant par exemple la compagnie aérienne Brussels Airlines qui a maintenu ses vols à destination de la capitale guinéenne Conakry tout au long de la crise. En outre, la Guinée est aussi pays qui s'est engagé sur la voie de la bonne gouvernance, a noté M. De Croo. "Cela n'est pas un chemin facile, mais nous voulons être aux côtés du pays", a insisté le ministre libéral. (Belga)