Le gouvernement flamand a prévu de se réunir mardi à 10 heures en conseil des ministres extraordinaire pour désigner formellement Mme Homans au poste de ministre-présidente. Liesbeth Homans prêtera serment chez le Roi, à 11h30.

C'est le scénario qui est sur la table actuellement. Il subsiste encore un léger doute à la suite de l'hospitalisation, jeudi matin, de Liesbeth Homans qui s'est rendue par ses propres moyens au service des urgences médicales après avoir été prise de douleurs à la poitrine.

"J'espère qu'il n'y a rien de grave et qu'elle pourra rapidement à nouveau exercer ses fonctions. Je vais tenter de l'appeler tout à l'heure, parce que nous nous trouvons à un moment charnière", a dit prudemment Geert Bourgeois, vendredi matin, au micro de la VRT.

Mme Homans a été admise en cardiologie pour subir des examens dont on attend encore les résultats complets, mais en principe la femme politique anversoise de la formation nationaliste flamande deviendra la première femme à endosser la fonction de ministre-présidente en Flandre, fût-ce à titre transitoire, dans l'attente de la constitution d'un nouveau gouvernement flamand.

C'est son parti, la N-VA, qui est à la manoeuvre pour les négociations en Flandre.

Après la prestation de serment de Mme Homans, mardi en fin de matinée, le gouvernement flamand se réunira à nouveau dans sa composition et sa répartition de compétences modifiées. Le ministre de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) deviendra vice-ministre-président pour son parti. Il exercera également les compétences de la politique extérieure et du patrimoine que gère Geert Bourgeois.