Une base de données contenant quelque 200.000 noms d'entreprises et de particuliers a été ouverte au public sur la base des 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Mossack Fonseca, qui ont révélé l'usage massif de sociétés-écrans à des fins d'évasion fiscale. (Belga)

Une base de données contenant quelque 200.000 noms d'entreprises et de particuliers a été ouverte au public sur la base des 11,5 millions de documents du cabinet panaméen Mossack Fonseca, qui ont révélé l'usage massif de sociétés-écrans à des fins d'évasion fiscale. (Belga)