"La communauté somalienne est consternée par ce qu'il s'est passé. Je suis sans mot", a réagi Bashir Abdi, qui ne connait pas l'auteur des faits. "Nous nous posons des questions. Cet homme arrive en Belgique, y reçoit sa chance et il commet ensuite un tel acte. Je ne comprends pas." Le coureur, qui participait samedi à Gand à un tournoi de football avec des équipes somaliennes, assure que tout les participants étaient "sous le choc". (Belga)

"La communauté somalienne est consternée par ce qu'il s'est passé. Je suis sans mot", a réagi Bashir Abdi, qui ne connait pas l'auteur des faits. "Nous nous posons des questions. Cet homme arrive en Belgique, y reçoit sa chance et il commet ensuite un tel acte. Je ne comprends pas." Le coureur, qui participait samedi à Gand à un tournoi de football avec des équipes somaliennes, assure que tout les participants étaient "sous le choc". (Belga)