Michel prend acte de la démission de la N-VA et repart à la tête d'une 'orange bleue'

08/12/18 à 23:50 - Mise à jour à 09/12/18 à 00:14

Source: Belga

Le Premier ministre, Charles Michel, a pris acte samedi du départ de la N-VA de la coalition suédoise, a-t-il annoncé dans une déclaration faite à la presse à la suite du conseil des ministres extraordinaire.

Michel prend acte de la démission de la N-VA et repart à la tête d'une 'orange bleue'

Charles Michel © Belga

'Nous prenons acte ce soir que la N-VA quitte la majorité suédoise et je veux remercier les ministres et secrétaires d'Etat N-VA pour tout le gigantesque travail qui a été mené durant ces 4 années dans l'intérêt général de la Belgique", a déclaré M. Michel.

Le Premier ministre proposera que deux secrétaires d'Etat remplacent les trois ministres N-VA "afin de garantir la continuité et le bon fonctionnement de nos institutions et la stabilité".

En d'autres termes, les deux secrétaires d'Etat restants -Philippe De Backer (Open Vld) et Pieter De Crem (CD&V)- devraient devenir ministres et le Premier ministre être considéré comme "asexué" linguistique.

M. Michel a confirmé qu'il s'envolerait dimanche pour Marrakech, où a lieu la Conférence internationale au cours de laquelle sera adopté le Pacte de l'ONU sur la migration, "comme chef d'une coalition responsable orange bleue".

A son retour, il mènera des consultations politiques.

Le dossier du Pacte des Nations-Unies pour des migrations ordonnées, sûres et régulières a fait voler en éclats la coalition suédoise (N-VA, MR, CD&V, Open Vld). Le chef du gouvernement a retracé brièvement le processus suivi par lequel les ministres concernés ont pu exprimer leurs souhaits et qui a mené, dit-il, à une "décision formelle" de soutien au Pacte "dans un cadre interfédéral belge", associant les entités fédérées. Le 27 septembre, à la tribune des Nations-Unies, M. Michel a donc exprimé l'engagement belge en faveur du Pacte.

Jeudi, la Chambre a voté une résolution exprimant le soutien du parlement au Pacte et demandant au gouvernement fédéral de l'approuver. Après ce vote, la N-VA a adressé une "demande formelle" de remise en cause de la décision de soutien, a indiqué M. Michel. Au cours du conseil des ministres de samedi, le Premier ministre a "constaté" qu'il n'y avait pas de consensus pour remettre en cause la décision de soutien au Pacte.

M. Michel se rendra donc au Maroc "au nom du gouvernement et pour représenter la Belgique".

"J'ai constaté aujourd'hui que la N-VA avait quitté le gouvernement. Je prends acte de la clarté de sa position et je l'en remercie", a-t-il encore dit.

En savoir plus sur:

Nos partenaires