La présidente sortante était opposée au chef de groupe au parlement flamand Björn Rzoska et à l'inconnu Christophe Steyaert originaire de Bruges. Aucun des candidats n'a obtenu la majorité requise -soit la moitié des voix plus une- lors du premier tour. Au second tour, qui voyait les deux candidats les mieux placés s'affronter, Meyrem Almaci a émergé d'une courte tête face à Bjorn Rzoska. (Belga)