Candido Rios a été tué avec deux autres personnes, a annoncé à l'AFP Jorge Morales, secrétaire exécutif de la commission nationale de protection des journalistes de Veracruz. Il bénéficiait pourtant d'un programme gouvernemental de protection des journalistes. Le journaliste, un ancien chef de la police et une personne non identifiée ont été visés par des tirs devant un magasin dans le village de Covarrubias, à environ 200 kilomètres au sud-est de Veracruz. Candido Rios est décédé pendant son transfert à l'hôpital, ont indiqué des sources proches du dossier à l'AFP. Il était connu pour sa couverture de faits divers policiers. Huit autres journalistes mexicains et un cameraman hondurien qui s'était réfugié au Mexique ont déjà été tués depuis le début de l'année. Le Mexique est considéré comme un des pays les plus dangereux au monde pour la presse, avec plus de 100 reporters tués depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d'expression. Elles dénoncent le fait que 90% de ces crimes restent impunis. Les attaques se sont multipliées depuis 2006 et l'offensive lancée par le gouvernement contre le narcotrafic. Un pic a été atteint en 2016 avec 11 homicides. (Belga)

Candido Rios a été tué avec deux autres personnes, a annoncé à l'AFP Jorge Morales, secrétaire exécutif de la commission nationale de protection des journalistes de Veracruz. Il bénéficiait pourtant d'un programme gouvernemental de protection des journalistes. Le journaliste, un ancien chef de la police et une personne non identifiée ont été visés par des tirs devant un magasin dans le village de Covarrubias, à environ 200 kilomètres au sud-est de Veracruz. Candido Rios est décédé pendant son transfert à l'hôpital, ont indiqué des sources proches du dossier à l'AFP. Il était connu pour sa couverture de faits divers policiers. Huit autres journalistes mexicains et un cameraman hondurien qui s'était réfugié au Mexique ont déjà été tués depuis le début de l'année. Le Mexique est considéré comme un des pays les plus dangereux au monde pour la presse, avec plus de 100 reporters tués depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d'expression. Elles dénoncent le fait que 90% de ces crimes restent impunis. Les attaques se sont multipliées depuis 2006 et l'offensive lancée par le gouvernement contre le narcotrafic. Un pic a été atteint en 2016 avec 11 homicides. (Belga)