"Les équipes qui opèrent à la recherche et au secours des travailleurs emprisonnés dans la mine de Micaran à Muzquiz ont malheureusement localisé le corps d'une personne sans vie, lequel a été récupéré", a annoncé la coordination nationale de la Protection civile sur Twitter. Vendredi, les autorités locales ont annoncé qu'au moins sept personnes s'étaient retrouvées bloquées dans une mine de la municipalité de Muzquiz, dans la région carbonifère de l'Etat. Selon une enquête préliminaire, l'accident aurait été provoqué par une inondation au sein de la mine. Protection civile, police et inspecteurs du travail ont été dépêchés sur place afin d'entamer les travaux de secours et d'investigation sur l'origine de l'incident. Le président Andrés Manuel López Obrador a dit avoir envoyé sur la zone du personnel des secrétariats de la Sécurité, du Travail et de la Protection civile. Ce type d'accident n'est pas rare dans la région: le plus grave a eu lieu le 19 février 2006, quand une explosion de gaz dans la mine de Pasta de Conchos - contrôlée par le conglomérat Grupo Mexico - a provoqué la mort de 65 mineurs. (Belga)

"Les équipes qui opèrent à la recherche et au secours des travailleurs emprisonnés dans la mine de Micaran à Muzquiz ont malheureusement localisé le corps d'une personne sans vie, lequel a été récupéré", a annoncé la coordination nationale de la Protection civile sur Twitter. Vendredi, les autorités locales ont annoncé qu'au moins sept personnes s'étaient retrouvées bloquées dans une mine de la municipalité de Muzquiz, dans la région carbonifère de l'Etat. Selon une enquête préliminaire, l'accident aurait été provoqué par une inondation au sein de la mine. Protection civile, police et inspecteurs du travail ont été dépêchés sur place afin d'entamer les travaux de secours et d'investigation sur l'origine de l'incident. Le président Andrés Manuel López Obrador a dit avoir envoyé sur la zone du personnel des secrétariats de la Sécurité, du Travail et de la Protection civile. Ce type d'accident n'est pas rare dans la région: le plus grave a eu lieu le 19 février 2006, quand une explosion de gaz dans la mine de Pasta de Conchos - contrôlée par le conglomérat Grupo Mexico - a provoqué la mort de 65 mineurs. (Belga)