Nathan Duponcheel dit avoir pris conscience de la gravité de son geste quand il a vu le sang gicler du cou de la victime dès le premier coup porté alors qu'Alfred Gadenne lui tournait le dos. S'il se souvient d'un second coup, il ne se remémore pas des autres, "des coups d'achèvement", comme a déclaré Me Mayence. Il se souvient qu'Alfred Gadenne a tenté de l'attraper par les bras et qu'il a tenté de lui dire quelque chose, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Le procès se poursuit avec les auditions du juge d'instruction et des policiers qui ont participé à l'enquête. (Belga)