Le navire a coulé en zone économique exclusive de la Grande-Bretagne à 01H00 samedi et repose désormais à 40 mètres de profondeur, selon la préfecture de la Manche et de la mer du Nord. Le navire, "qui n'est pas défavorablement connu des services de contrôle du point de vue de son entretien, transportait environ 3.800 tonnes d'oxyde de magnésium sous forme de granulat", un matériau non polluant et sans danger pour l'environnement, a indiqué la préfecture. Le carburant utilisé par le navire, 80 m3 de gasoil maritime, a, lui, engendré une "irisation de surface d'une longueur d'un kilomètre", qui devrait se disperser rapidement compte tenu de l'agitation de la mer, selon la même source. Cette zone maritime est l'une des plus fréquentées au monde et les courants y sont particulièrement puissants. (Belga)

Le navire a coulé en zone économique exclusive de la Grande-Bretagne à 01H00 samedi et repose désormais à 40 mètres de profondeur, selon la préfecture de la Manche et de la mer du Nord. Le navire, "qui n'est pas défavorablement connu des services de contrôle du point de vue de son entretien, transportait environ 3.800 tonnes d'oxyde de magnésium sous forme de granulat", un matériau non polluant et sans danger pour l'environnement, a indiqué la préfecture. Le carburant utilisé par le navire, 80 m3 de gasoil maritime, a, lui, engendré une "irisation de surface d'une longueur d'un kilomètre", qui devrait se disperser rapidement compte tenu de l'agitation de la mer, selon la même source. Cette zone maritime est l'une des plus fréquentées au monde et les courants y sont particulièrement puissants. (Belga)