Les installations nucléaires belges sont surveillées depuis plusieurs mois par 140 militaires. Pour les remplacer, le gouvernement a décidé de mettre sur pied une unité spéciale, composée d'agents de la police fédérale spécialement entraînés pour intervenir en cas d'attaque. Plusieurs mesures spéciales de sécurité sont actuellement en vigueur pour les réacteurs nucléaires, mais des renforts supplémentaires sont les bienvenus, estime le porte-parole de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. Les centrales disposent ainsi d'un personnel de sécurité privé non armé, alors que les nouvelles unités seront équipées d'armes semi-automatiques. (Belga)

Les installations nucléaires belges sont surveillées depuis plusieurs mois par 140 militaires. Pour les remplacer, le gouvernement a décidé de mettre sur pied une unité spéciale, composée d'agents de la police fédérale spécialement entraînés pour intervenir en cas d'attaque. Plusieurs mesures spéciales de sécurité sont actuellement en vigueur pour les réacteurs nucléaires, mais des renforts supplémentaires sont les bienvenus, estime le porte-parole de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. Les centrales disposent ainsi d'un personnel de sécurité privé non armé, alors que les nouvelles unités seront équipées d'armes semi-automatiques. (Belga)