D'après le journal Rheinischer Post, le Syrien de 24 ans arrêté vendredi à Mutterstadt (ouest) aurait séjourné durant quelques temps dans le même centre d'accueil pour réfugiés à Dinslaken que l'homme arrêté mercredi. Une information que n'a pas confirmé le ministère public allemand. Le premier suspect avait été interpellé vendredi par les forces spéciales à Mutterstadt et placé en détention provisoire. Les autorités locales ont évoqué mardi soir une menace d'attentat islamiste sur le championnat allemand de football. L'arrestation du deuxième homme a eu lieu mercredi à l'issue des perquisitions de cinq habitations et d'un commerce en Rhénanie-du-Nord-Westphalie dans le cadre d'une enquête visant trois personnes soupçonnées d'appartenir au groupe Etat islamique. Ces opérations ont eu lieu durant la matinée à Dortmund, Duisbourg, Düsseldorf et Tönisvorst. D'après le parquet fédéral allemand, ces trois individus auraient oeuvré en 2015 au recrutement de membres et de soutiens de l'organisation terroriste, à laquelle l'un d'eux aurait en outre apporté un soutien logistique et financier. Personne n'avait cependant été arrêté. (Belga)

D'après le journal Rheinischer Post, le Syrien de 24 ans arrêté vendredi à Mutterstadt (ouest) aurait séjourné durant quelques temps dans le même centre d'accueil pour réfugiés à Dinslaken que l'homme arrêté mercredi. Une information que n'a pas confirmé le ministère public allemand. Le premier suspect avait été interpellé vendredi par les forces spéciales à Mutterstadt et placé en détention provisoire. Les autorités locales ont évoqué mardi soir une menace d'attentat islamiste sur le championnat allemand de football. L'arrestation du deuxième homme a eu lieu mercredi à l'issue des perquisitions de cinq habitations et d'un commerce en Rhénanie-du-Nord-Westphalie dans le cadre d'une enquête visant trois personnes soupçonnées d'appartenir au groupe Etat islamique. Ces opérations ont eu lieu durant la matinée à Dortmund, Duisbourg, Düsseldorf et Tönisvorst. D'après le parquet fédéral allemand, ces trois individus auraient oeuvré en 2015 au recrutement de membres et de soutiens de l'organisation terroriste, à laquelle l'un d'eux aurait en outre apporté un soutien logistique et financier. Personne n'avait cependant été arrêté. (Belga)