"Limoger Rod Rosenstein (le numéro deux du ministère de la Justice, ndlr), des dirigeants du ministère de la Justice, ou Bob Mueller (le procureur spécial en charge de l'enquête sur l'ingérence russe, ndlr), pourrait créer une crise constitutionnelle sans précédent" depuis l'ère Nixon, avertissent les leaders démocrates au Congrès dans une lettre au président. De telles méthodes constitueraient "une obstruction à la justice", qui peut potentiellement mener à une destitution, ont-ils également prévenu. Plus tôt dans la journée, le président américain a approuvé la déclassification d'une note confidentielle rédigée par des républicains du Congrès qui met en cause les méthodes du FBI lors d'une enquête portant sur un membre de son équipe de campagne avant l'élection de 2016. "Les plus hauts responsables et enquêteurs du FBI et du ministère de la Justice ont politisé le processus sacré d'investigation en faveur des démocrates et contre les républicains", a accusé le président sur Twitter. L'opposition démocrate craint que le milliardaire utilise cette note pour discréditer l'ensemble de l'enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie lors de l'élection présidentielle. Robert Mueller, le procureur spécial nommé par le ministère de la Justice, est à la tête de cette enquête. (Belga)

"Limoger Rod Rosenstein (le numéro deux du ministère de la Justice, ndlr), des dirigeants du ministère de la Justice, ou Bob Mueller (le procureur spécial en charge de l'enquête sur l'ingérence russe, ndlr), pourrait créer une crise constitutionnelle sans précédent" depuis l'ère Nixon, avertissent les leaders démocrates au Congrès dans une lettre au président. De telles méthodes constitueraient "une obstruction à la justice", qui peut potentiellement mener à une destitution, ont-ils également prévenu. Plus tôt dans la journée, le président américain a approuvé la déclassification d'une note confidentielle rédigée par des républicains du Congrès qui met en cause les méthodes du FBI lors d'une enquête portant sur un membre de son équipe de campagne avant l'élection de 2016. "Les plus hauts responsables et enquêteurs du FBI et du ministère de la Justice ont politisé le processus sacré d'investigation en faveur des démocrates et contre les républicains", a accusé le président sur Twitter. L'opposition démocrate craint que le milliardaire utilise cette note pour discréditer l'ensemble de l'enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie lors de l'élection présidentielle. Robert Mueller, le procureur spécial nommé par le ministère de la Justice, est à la tête de cette enquête. (Belga)