Le bureau d'avocats Schillings représentant Meghan Markle, a introduit une plainte contre le Mail on Sunday et ses filiales (Associated Newspapers) pour l'utilisation présumée frauduleuse d'informations privées, de violation du droit d'auteur et de la protection des données. Le tabloïde britannique est accusé de publier de "faux" récits "délibérément péjoratifs" sur le couple princier. Dans une déclaration personnelle publiée sur le site internet du duc et de la duchesse de Sussex, le prince Harry relate l'impact "douloureux" d'une couverture médiatique intrusive. "J'ai été le témoin silencieux de ses souffrances privées pendant trop longtemps. Ne rien faire serait contraire à tout ce en quoi nous croyons", relate-t-il. Dans une référence au décès de sa mère Lady Diana, il dit craindre que "l'histoire se répète". La procédure judiciaire est financée par les deniers privés du couple princier. Tous les gains éventuels à l'issue de l'affaire seront reversés à une association caritative agissant contre le harcèlement, précise la communication. (Belga)