Les faits se sont produits jeudi peu après 08h00 au cabinet de la victime situé avenue Wielemans-Ceuppens, à Forest. Une personne a sonné à la porte et, dès que le médecin l'a ouverte, il a été poignardé. L'auteur a aussitôt pris la fuite. La famille du praticien a cependant pu interpeller une patrouille qui circulait à proximité. Les agents ont appréhendé l'auteur, un homme âgé de 38 ans, qui était légèrement blessé. Le suspect a été transporté à l'hôpital avant d'être emmené au commissariat, où il a été entendu jeudi matin. Les causes de son geste demeurent pour l'heure inconnues. De source judiciaire,l'homme souffrirait de problèmes psychiatriques. A la suite des faits, l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) réclame dans un communiqué vendredi des mesures de sécurité adéquates pour les généralistes. "Nous sommes baladés d'un service à l'autre depuis bien trop longtemps. Et ce, pas seulement en raison de la complexité de notre structure étatique mais aussi par manque d'intérêt des instances politiques", déplore-t-elle. "Les autorités fédérales, communautaires et locales doivent unir leurs forces dans le but d'élaborer un plan d'action cohérent." (Belga)

Les faits se sont produits jeudi peu après 08h00 au cabinet de la victime situé avenue Wielemans-Ceuppens, à Forest. Une personne a sonné à la porte et, dès que le médecin l'a ouverte, il a été poignardé. L'auteur a aussitôt pris la fuite. La famille du praticien a cependant pu interpeller une patrouille qui circulait à proximité. Les agents ont appréhendé l'auteur, un homme âgé de 38 ans, qui était légèrement blessé. Le suspect a été transporté à l'hôpital avant d'être emmené au commissariat, où il a été entendu jeudi matin. Les causes de son geste demeurent pour l'heure inconnues. De source judiciaire,l'homme souffrirait de problèmes psychiatriques. A la suite des faits, l'Association belge des syndicats médicaux (Absym) réclame dans un communiqué vendredi des mesures de sécurité adéquates pour les généralistes. "Nous sommes baladés d'un service à l'autre depuis bien trop longtemps. Et ce, pas seulement en raison de la complexité de notre structure étatique mais aussi par manque d'intérêt des instances politiques", déplore-t-elle. "Les autorités fédérales, communautaires et locales doivent unir leurs forces dans le but d'élaborer un plan d'action cohérent." (Belga)