Ce festival met en relief le jeune cinéma belge en France et constitue pour ce dernier un véritable tremplin. Il célèbre, par ailleurs, l'importance de la création et de l'élan vers "l'ailleurs", un thème on ne peut plus d'actualité. Les films ont été répartis en six thèmes et programmes: "Emergence", "Ecole et atelier", "Premiers films", "Focus réalisatrices", "Etrange nature" et "En famille" . Le Prix d'interprétation féminine (750 euros chacune) a été attribué à Laura Fautré dans "Qui vive" d'Anaïs Dubus et à Héloïse Volle dans "Matriochkas" de Bérengère Mc Neese. Le Prix d'interprétation masculine (750 euros) est revenu à Louka Minella dans "Famille nucléaire" de Faustine Crespy. Le Prix du Scénario (1.000 euros) a, quant à lui, été attribué à Marie Le Floc'h pour "Je serai parmi les amandiers" et le Prix de la Mise en scène (1.500 euros) à Sébastien Wielemans pour "Le parfum des mains blanches". Le Prix 'Coup de Coeur (RTBF-La Trois)' est revenu à "Ceci n'est pas une valise" de Lou du Pontavice (INSAS), le Prix 'Coup de Coeur (BE-TV)' à "Raoul" de Julien Bernard et Bertille Estramon (IAD) et le Prix du public (1.000 euros) à "Décompte" (autoproduction) d'Arthur Lafère. Une mention spéciale du jury a été attribuée à "Le Dragon à deux têtes" de Paris Cannes dans le domaine "Art & Essai" et à "Machini" de Frank Mukunday & Tétshim dans celui de l'"Animation". Le jury était composé de l'actrice et réalisatrice Pauline Etienne, de la directrice de distribution artistique Annette Trumel, de la chef maquilleuse et scénariste Michelle Van Brussel, de l'acteur et musicien Arthur Dupont ainsi que du scénariste et réalisateur Gérard Pautonnier. Le Festival a également mis en lumière la société de production namuroise "Benzine Production" qui célèbre ses vingt ans et a proposé pour ce faire une rétrospective de comédies réalisée par Xavier Diskeuve, Damien Chemin et François Paquay. (Belga)

Ce festival met en relief le jeune cinéma belge en France et constitue pour ce dernier un véritable tremplin. Il célèbre, par ailleurs, l'importance de la création et de l'élan vers "l'ailleurs", un thème on ne peut plus d'actualité. Les films ont été répartis en six thèmes et programmes: "Emergence", "Ecole et atelier", "Premiers films", "Focus réalisatrices", "Etrange nature" et "En famille" . Le Prix d'interprétation féminine (750 euros chacune) a été attribué à Laura Fautré dans "Qui vive" d'Anaïs Dubus et à Héloïse Volle dans "Matriochkas" de Bérengère Mc Neese. Le Prix d'interprétation masculine (750 euros) est revenu à Louka Minella dans "Famille nucléaire" de Faustine Crespy. Le Prix du Scénario (1.000 euros) a, quant à lui, été attribué à Marie Le Floc'h pour "Je serai parmi les amandiers" et le Prix de la Mise en scène (1.500 euros) à Sébastien Wielemans pour "Le parfum des mains blanches". Le Prix 'Coup de Coeur (RTBF-La Trois)' est revenu à "Ceci n'est pas une valise" de Lou du Pontavice (INSAS), le Prix 'Coup de Coeur (BE-TV)' à "Raoul" de Julien Bernard et Bertille Estramon (IAD) et le Prix du public (1.000 euros) à "Décompte" (autoproduction) d'Arthur Lafère. Une mention spéciale du jury a été attribuée à "Le Dragon à deux têtes" de Paris Cannes dans le domaine "Art & Essai" et à "Machini" de Frank Mukunday & Tétshim dans celui de l'"Animation". Le jury était composé de l'actrice et réalisatrice Pauline Etienne, de la directrice de distribution artistique Annette Trumel, de la chef maquilleuse et scénariste Michelle Van Brussel, de l'acteur et musicien Arthur Dupont ainsi que du scénariste et réalisateur Gérard Pautonnier. Le Festival a également mis en lumière la société de production namuroise "Benzine Production" qui célèbre ses vingt ans et a proposé pour ce faire une rétrospective de comédies réalisée par Xavier Diskeuve, Damien Chemin et François Paquay. (Belga)