La police motive l'intervention dans le centre par le fait que des personnes jetaient des projectiles et avaient allumé des fumigènes et des feux d'artifice. Olivier Slosse raconte que des policiers sont aussi initialement intervenus pour "disperser un groupe qui a attaqué une personne avec un drapeau italien, puis s'est retourné contre la police et a jeté des objets sur la police et sur les vitrines". La porte du magasin Nike situé dans la rue Neuve a été fracturée vers 23h10. Plusieurs personnes sont entrées dans le commerce pour voler des articles. La police a interpellé un jeune homme lors du pillage. À minuit, il n'y avait plus de monde en rue dans le centre, mais la police maintenait une présence sur place pour s'assurer que des petits groupes ne se reformaient pas pour commettre des dégradations. Les groupes ont été repoussés en direction de la place De Brouckère. La police s'est ensuite déployée en nombre vers minuit autour de la place Rogier, où les dernières personnes ont été dispersées. A Ixelles, il y avait beaucoup de gens en rue durant toute la soirée, notamment près de la place Flagey, mais cela n'a pas nécessité d'intervention de la police. La police a fermé la rue des Poissonniers dans le centre de Bruxelles à la circulation automobile avant le coup d'envoi du match Belgique-Italie et pour la durée de la rencontre. (Belga)

La police motive l'intervention dans le centre par le fait que des personnes jetaient des projectiles et avaient allumé des fumigènes et des feux d'artifice. Olivier Slosse raconte que des policiers sont aussi initialement intervenus pour "disperser un groupe qui a attaqué une personne avec un drapeau italien, puis s'est retourné contre la police et a jeté des objets sur la police et sur les vitrines". La porte du magasin Nike situé dans la rue Neuve a été fracturée vers 23h10. Plusieurs personnes sont entrées dans le commerce pour voler des articles. La police a interpellé un jeune homme lors du pillage. À minuit, il n'y avait plus de monde en rue dans le centre, mais la police maintenait une présence sur place pour s'assurer que des petits groupes ne se reformaient pas pour commettre des dégradations. Les groupes ont été repoussés en direction de la place De Brouckère. La police s'est ensuite déployée en nombre vers minuit autour de la place Rogier, où les dernières personnes ont été dispersées. A Ixelles, il y avait beaucoup de gens en rue durant toute la soirée, notamment près de la place Flagey, mais cela n'a pas nécessité d'intervention de la police. La police a fermé la rue des Poissonniers dans le centre de Bruxelles à la circulation automobile avant le coup d'envoi du match Belgique-Italie et pour la durée de la rencontre. (Belga)