Plusieurs chefs d'État et de gouvernement portaient le masque à leur arrivée au sommet. Certains, comme le Néerlandais Mark Rutte ou le Hongrois Viktor Orban, ne semblent l'avoir mis qu'à leur entrée dans la salle de négociation. Le bâtiment Europa où se tient ce sommet programmé sur deux jours a été particulièrement désinfecté et aménagé pour l'occasion. L'air y est régulièrement renouvelé. Les dirigeants étaient invités à se saluer à distance, multipliant ainsi courbettes et autres saluts du coude. Le cercle où ils s'assoient avait été élargi et les délégations restreintes. Certains dirigeant affichaient un drapeau national sur leur masque, tandis que d'autres portaient un masque neutre. En plus petits comités, certains ont été vus ne respectant ni distance ni port du masque, avec forces poignées de mains à la clé, comme lors de cette réunion pré-sommet des dirigeants du groupe dit de Visegrad (Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie), dont témoignent des photos diffusées par la chancellerie du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki. À l'occasion de son 59e anniversaire tombant ce vendredi, le Premier ministre portugais Antonio Costa a offert à chacun de ses collègues des masques aux couleurs chatoyantes, fabriqués dans son pays. La chancelière allemande Angela Merkel, qui fête elle aussi son anniversaire (66 ans), a reçu plusieurs cadeaux. Du président français Emmanuel Macron, ce serait du Bourgogne blanc, l'un des vins préférés de la chancelière, selon certaines indiscrétions. Quant à la Première ministre danoise Mette Frederiksen, elle se sentait un peu "en voyage de noces" à Bruxelles, a-t-elle plaisanté sur Facebook. La cheffe du gouvernement devait se marier ce samedi, mais la tenue du sommet l'a contrainte à avancer la célébration à ce mercredi. (Belga)

Plusieurs chefs d'État et de gouvernement portaient le masque à leur arrivée au sommet. Certains, comme le Néerlandais Mark Rutte ou le Hongrois Viktor Orban, ne semblent l'avoir mis qu'à leur entrée dans la salle de négociation. Le bâtiment Europa où se tient ce sommet programmé sur deux jours a été particulièrement désinfecté et aménagé pour l'occasion. L'air y est régulièrement renouvelé. Les dirigeants étaient invités à se saluer à distance, multipliant ainsi courbettes et autres saluts du coude. Le cercle où ils s'assoient avait été élargi et les délégations restreintes. Certains dirigeant affichaient un drapeau national sur leur masque, tandis que d'autres portaient un masque neutre. En plus petits comités, certains ont été vus ne respectant ni distance ni port du masque, avec forces poignées de mains à la clé, comme lors de cette réunion pré-sommet des dirigeants du groupe dit de Visegrad (Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie), dont témoignent des photos diffusées par la chancellerie du Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki. À l'occasion de son 59e anniversaire tombant ce vendredi, le Premier ministre portugais Antonio Costa a offert à chacun de ses collègues des masques aux couleurs chatoyantes, fabriqués dans son pays. La chancelière allemande Angela Merkel, qui fête elle aussi son anniversaire (66 ans), a reçu plusieurs cadeaux. Du président français Emmanuel Macron, ce serait du Bourgogne blanc, l'un des vins préférés de la chancelière, selon certaines indiscrétions. Quant à la Première ministre danoise Mette Frederiksen, elle se sentait un peu "en voyage de noces" à Bruxelles, a-t-elle plaisanté sur Facebook. La cheffe du gouvernement devait se marier ce samedi, mais la tenue du sommet l'a contrainte à avancer la célébration à ce mercredi. (Belga)