"Désolant de constater les effets du sous-investissement chronique dans certains secteurs stratégiques comme l'énergie! Moi qui croyais que la sécurité était une priorité! ", a-t-elle écrit sur Twitter en republiant une information de la RTBF.

"Engie-Electrabel est un groupe privé qui est censé faire les investissements nécessaires, en bon père de famille", ajoute-t-elle un peu plus loin.

De son côté, Engie-Electrabel a réfuté les propos anonymes, les jugeant incorrects et inacceptables, et assuré que la sécurité était bien sa priorité numéro un.

Engie avance l'entretien de Tihange

Engie Electrabel, exploitant des centrales nucléaires belges, a avancé l'entretien de Tihange 1 d'une semaine, indique vendredi Engie. L'entretien prévu initialement du 20 octobre au 29 novembre a été ramené du 13 octobre au 17 novembre.

La période durant laquelle un seul réacteur sera disponible - Doel 3 avec une capacité de 1.006 megawatts - sera avancée et raccourcie. A partir de la mi-novembre, Tihange devrait fournir de l'électricité. Ce réacteur dispose d'une capacité de 962 megawatts.

Les cinq autres réacteurs belges sont fermés pour diverses raisons. Engie prévoit le redémarrage de Doel 1, Doel 2 et Doel 4 dans le courant du mois de décembre. Pour Tihange 3, le redémarrage est prévu début mars tandis que Tihange 2 restera à l'arrêt jusqu'au 31 mai.