Mais il est une autre raison pour laquelle Mme Marghem a été désignée : avocate, elle maîtrise les arcanes des cours et tribunaux et il était évident, dès l'entame de la législature, que les bras de fer juridiques seraient fréquents, notamment dans la perspective du prolongement des centrales nucléaires voulu par le nouveau gouvernement.
...