Le 8 août est traditionnellement consacré aux hommages multiples, sur le site du charbonnage aujourd'hui transformé en lieu de mémoire et inscrit depuis 2012 au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais, comme l'a expliqué son directeur, Jean-Louis Delaet, ces cérémonies revêtiront cette année un lustre particulier. Dès samedi, sera organisée sur place une reconstitution sur le thème "Retour vers le passé", enrichie de véhicules d'intervention et de secours de l'époque, et qui replongera le quartier dans l'atmosphère d'alors, dans un décor composé de reproductions géantes de photographies. Parmi ces véhicules, se trouvera le camion de la Centrale de Sauvetage de Marcinelle, restauré et rééquipé, et qui était intervenu en août 1956 au Cazier. Une pièce de théâtre, "L'uomo carbone", sera interprétée par une troupe italienne venue des Abruzzes, la région d'Italie la plus touchée par la catastrophe. C'est également ce week-end que sera inaugurée une exposition intitulée "Le mineur, ce héros", qui se tiendra jusqu'au 11 décembre. Le dimanche, c'est au départ du Cazier que sera retransmise la messe catholique en Eurovision sur la RTBF et France 2. Outre l'inauguration de plusieurs plaques commémoratives, une marche silencieuse des "Ex Minatori" est prévue, au départ de l'emplacement des anciens baraquements du Puits XII de Marcinelle. Lundi, outre les traditionnels dépôts de fleurs prévus après le tintement de la cloche "Maria Mater Orphanorum" rappelant les 262 victimes, un rassemblement international de mineurs est prévu, pour la première fois, à l'Hôtel de ville de Charleroi, d'où ils se rendront à la statue dédiée au mineur, face à la gare de Charleroi-Sud. Plusieurs centaines de participants s'y sont d'ores et déjà inscrits. (Belga)

Le 8 août est traditionnellement consacré aux hommages multiples, sur le site du charbonnage aujourd'hui transformé en lieu de mémoire et inscrit depuis 2012 au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais, comme l'a expliqué son directeur, Jean-Louis Delaet, ces cérémonies revêtiront cette année un lustre particulier. Dès samedi, sera organisée sur place une reconstitution sur le thème "Retour vers le passé", enrichie de véhicules d'intervention et de secours de l'époque, et qui replongera le quartier dans l'atmosphère d'alors, dans un décor composé de reproductions géantes de photographies. Parmi ces véhicules, se trouvera le camion de la Centrale de Sauvetage de Marcinelle, restauré et rééquipé, et qui était intervenu en août 1956 au Cazier. Une pièce de théâtre, "L'uomo carbone", sera interprétée par une troupe italienne venue des Abruzzes, la région d'Italie la plus touchée par la catastrophe. C'est également ce week-end que sera inaugurée une exposition intitulée "Le mineur, ce héros", qui se tiendra jusqu'au 11 décembre. Le dimanche, c'est au départ du Cazier que sera retransmise la messe catholique en Eurovision sur la RTBF et France 2. Outre l'inauguration de plusieurs plaques commémoratives, une marche silencieuse des "Ex Minatori" est prévue, au départ de l'emplacement des anciens baraquements du Puits XII de Marcinelle. Lundi, outre les traditionnels dépôts de fleurs prévus après le tintement de la cloche "Maria Mater Orphanorum" rappelant les 262 victimes, un rassemblement international de mineurs est prévu, pour la première fois, à l'Hôtel de ville de Charleroi, d'où ils se rendront à la statue dédiée au mineur, face à la gare de Charleroi-Sud. Plusieurs centaines de participants s'y sont d'ores et déjà inscrits. (Belga)