La pression de la rue autour des enjeux climatiques n'a jamais été aussi palpable. Depuis la marche du 2 décembre, qui avait réuni quelque 75.000 personnes dans la capitale, la mobilisation a pris une ampleur sans précédent, orchestrée par une multitude de collectifs et ponctuée, chaque jeudi, par les "grèves scolaires" initiées par des élèves de l'enseignement secondaire pour mettre une "pression maximale sur les autorités". Ce dimanche, le rendez-vous est donné à 13h00 à la Gare du Nord de Bruxelles. Le cortège se mettra en marche à 14h00 pour rejoindre vers 15h00 la place du Luxembourg, face au Parlement européen. Le collectif organisateur "Rise For Climate Belgium" y prendra la parole avec l'économiste français Pierre Larrouturou, à l'origine du projet de Pacte Finance-Climat européen, qui prévoit un investissement de 1.000 milliards d'euros par an pour sauver le climat. A l'initiative d'une action de désobéissance civile à 13h00 au plus près du "16, rue de la Loi", - zone neutre et donc interdite à toute manifestation - les membres d'Act for Climate Justice prendront également part aux discours et animations, qui devraient se terminer vers 18h00. Si les organisateurs, soutenus par Greenpeace et Climate Express entre autres, attendent essentiellement des jeunes, des familles, des ONG et des représentants politiques, la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA) et les gilets jaunes ont également annoncé leur participation. La SNCB et la Stib ont prévu de renforcer leurs offres de transports afin de permettre au plus grand nombre de rejoindre la marche. Une manifestation décentralisée aura également lieu à Mons, où le rassemblement doit avoir lieu à 14h00 sur la Grand Place. (Belga)

La pression de la rue autour des enjeux climatiques n'a jamais été aussi palpable. Depuis la marche du 2 décembre, qui avait réuni quelque 75.000 personnes dans la capitale, la mobilisation a pris une ampleur sans précédent, orchestrée par une multitude de collectifs et ponctuée, chaque jeudi, par les "grèves scolaires" initiées par des élèves de l'enseignement secondaire pour mettre une "pression maximale sur les autorités". Ce dimanche, le rendez-vous est donné à 13h00 à la Gare du Nord de Bruxelles. Le cortège se mettra en marche à 14h00 pour rejoindre vers 15h00 la place du Luxembourg, face au Parlement européen. Le collectif organisateur "Rise For Climate Belgium" y prendra la parole avec l'économiste français Pierre Larrouturou, à l'origine du projet de Pacte Finance-Climat européen, qui prévoit un investissement de 1.000 milliards d'euros par an pour sauver le climat. A l'initiative d'une action de désobéissance civile à 13h00 au plus près du "16, rue de la Loi", - zone neutre et donc interdite à toute manifestation - les membres d'Act for Climate Justice prendront également part aux discours et animations, qui devraient se terminer vers 18h00. Si les organisateurs, soutenus par Greenpeace et Climate Express entre autres, attendent essentiellement des jeunes, des familles, des ONG et des représentants politiques, la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA) et les gilets jaunes ont également annoncé leur participation. La SNCB et la Stib ont prévu de renforcer leurs offres de transports afin de permettre au plus grand nombre de rejoindre la marche. Une manifestation décentralisée aura également lieu à Mons, où le rassemblement doit avoir lieu à 14h00 sur la Grand Place. (Belga)