Marc Bertoldi est coupable du braquage en tant que co-auteur parce qu'en acceptant d'écouler la marchandise volée, il a posé sans conteste un acte de participation, a argumenté le tribunal correctionnel de Bruxelles. "Par son comportement, il a permis la commission des faits", a étayé le tribunal. Mais si l'acte de participation est établi, son rôle exact ne peut être précisé, a poursuivi le tribunal. Qu'il ait été l'un des auteurs voire le cerveau du braquage, comme le ministère public le soutenait, rien ne permet de le dire, selon les juges.

Marc Bertoldi a également été reconnu coupable d'association de malfaiteurs dont il est devenu "volontairement et sciemment l'un des rouages", a établi le juge, ainsi que de blanchiment. Mais il a été acquitté des préventions liées aux actes préparatoires du braquage, notamment le vol de véhicules. Marc Bertoldi a écopé d'une peine de cinq ans de prison ferme et d'une amende de 6.000 euros. Le tribunal a également ordonné la confiscation de la Porsche Cayenne de son épouse et d'une somme d'environ 45.000 euros.