"A ce jour, il n'est pas dans les critères d'acceptation de sa demande d'investiture", a déclaré M. Delevoye sur Europe 1. "Et donc dans ce cas très précis, la commission nationale d'investiture ne peut pas analyser la candidature de M. Valls", a-t-il ajouté, précisant qu'il y aurait "aussi la lecture politique". L'ancien premier ministre français a annoncé mardi sur la radio française RTL qu'il serait candidat aux législatives de juin sous l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron "La République en Marche". Le porte-parole de ce dernier a répliqué sur Europe 1 que Valls "n'avait pas été investi par la commission d'investiture" du mouvement. "Je serai candidat de la majorité présidentielle et je souhaite m'inscrire dans ce mouvement", a déclaré Manuel Valls. "Ce parti socialiste est mort, pas ses valeurs", a-t-il justifié, précisant qu'il ne craignait pas une exclusion du Parti socialiste dont il entend rester membre. Invité sur Europe 1, le porte-parole d'Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, a répondu que l'ancien Premier ministre "n'avait pas été investi pas la commission d'investiture" du mouvement. "Il aurait du déposer sa candidature comme chacun car la règle est la même pour tous. Si vous ne déposez pas votre candidature, vous ne pouvez pas être investi par En Marche! Il lui reste 24 heures." (Belga)

"A ce jour, il n'est pas dans les critères d'acceptation de sa demande d'investiture", a déclaré M. Delevoye sur Europe 1. "Et donc dans ce cas très précis, la commission nationale d'investiture ne peut pas analyser la candidature de M. Valls", a-t-il ajouté, précisant qu'il y aurait "aussi la lecture politique". L'ancien premier ministre français a annoncé mardi sur la radio française RTL qu'il serait candidat aux législatives de juin sous l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron "La République en Marche". Le porte-parole de ce dernier a répliqué sur Europe 1 que Valls "n'avait pas été investi par la commission d'investiture" du mouvement. "Je serai candidat de la majorité présidentielle et je souhaite m'inscrire dans ce mouvement", a déclaré Manuel Valls. "Ce parti socialiste est mort, pas ses valeurs", a-t-il justifié, précisant qu'il ne craignait pas une exclusion du Parti socialiste dont il entend rester membre. Invité sur Europe 1, le porte-parole d'Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, a répondu que l'ancien Premier ministre "n'avait pas été investi pas la commission d'investiture" du mouvement. "Il aurait du déposer sa candidature comme chacun car la règle est la même pour tous. Si vous ne déposez pas votre candidature, vous ne pouvez pas être investi par En Marche! Il lui reste 24 heures." (Belga)