En offrant ce costume, les pompiers bruxellois veulent honorer la résistance et la dignité des services de secours et des habitants de la ville. "Manneken Pis a été plusieurs fois volé, démonté et mis en pièces. Mais, il est toujours là, veillant sur la ville sans sourciller. Il est pour nous le témoin de la résistance, de la dignité et de la force de se surpasser", explique le chef de corps par intérim, Tanguy du Bus de Warnaffe. "Par ailleurs, la légende la plus connue de Manneken Pis raconte que le jeune garçon a sauvé la ville en urinant sur la mèche d'une bombe que des ennemis avaient allumée à Bruxelles. Une référence sans nul doute à la bravoure des pompiers et autres services de secours", ajoute Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la Lutte contre l'incendie. (Belga)

En offrant ce costume, les pompiers bruxellois veulent honorer la résistance et la dignité des services de secours et des habitants de la ville. "Manneken Pis a été plusieurs fois volé, démonté et mis en pièces. Mais, il est toujours là, veillant sur la ville sans sourciller. Il est pour nous le témoin de la résistance, de la dignité et de la force de se surpasser", explique le chef de corps par intérim, Tanguy du Bus de Warnaffe. "Par ailleurs, la légende la plus connue de Manneken Pis raconte que le jeune garçon a sauvé la ville en urinant sur la mèche d'une bombe que des ennemis avaient allumée à Bruxelles. Une référence sans nul doute à la bravoure des pompiers et autres services de secours", ajoute Cécile Jodogne, secrétaire d'Etat bruxelloise en charge de la Lutte contre l'incendie. (Belga)