L'action a été initiée par le mouvement citoyen "Même pas peur", actif sur les réseaux sociaux, qui lutte contre les mesures mises en place par l'Etat belge dans le cadre de la pandémie en cours et qui dénonce une instrumentalisation de la peur véhiculée par les principaux médias nationaux. Par le biais de ce genre d'actions, le mouvement espère notamment relancer le débat sur la place publique quant à la gestion de cette crise et sur sa sortie. "On invoque l'urgence pour annuler la démocratie" , estime Raphaël, son représentant. "On aimerait qu'une délégation de la société civile soit appelée à la table des concertations. Là, il y a une seule pensée qui est juste défendue, certains médecins ne sont pas d'accord, il faut qu'il y ait un débat équitable, que démocratie se fasse, que nos droits soient respectés et que l'on trouve un outil de dialogue". Certains membres de l'Horeca liégeois étaient présents lors de l'action. "On ne comprend pas des fois les choses, ce que l'on demande, c'est des réponses", raconte un restaurateur. "Ce collectif essaie de relancer le débat, c'est ça qui est beau". Les manifestants se sont éparpillés vers 21h30. (Belga)

L'action a été initiée par le mouvement citoyen "Même pas peur", actif sur les réseaux sociaux, qui lutte contre les mesures mises en place par l'Etat belge dans le cadre de la pandémie en cours et qui dénonce une instrumentalisation de la peur véhiculée par les principaux médias nationaux. Par le biais de ce genre d'actions, le mouvement espère notamment relancer le débat sur la place publique quant à la gestion de cette crise et sur sa sortie. "On invoque l'urgence pour annuler la démocratie" , estime Raphaël, son représentant. "On aimerait qu'une délégation de la société civile soit appelée à la table des concertations. Là, il y a une seule pensée qui est juste défendue, certains médecins ne sont pas d'accord, il faut qu'il y ait un débat équitable, que démocratie se fasse, que nos droits soient respectés et que l'on trouve un outil de dialogue". Certains membres de l'Horeca liégeois étaient présents lors de l'action. "On ne comprend pas des fois les choses, ce que l'on demande, c'est des réponses", raconte un restaurateur. "Ce collectif essaie de relancer le débat, c'est ça qui est beau". Les manifestants se sont éparpillés vers 21h30. (Belga)