Des heurts ont eu lieu en fin de parcours, à hauteur du carrefour dit Arts-Loi. La police a utilisé du gaz lacrymogène contre des manifestants qui ont agité les vitres du cabinet du ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke et ont essayé de forcer l'entrée. La police a identifié des fauteurs de troubles. Des pompiers ambulanciers sont venus de divers endroits du pays, entre autres de la région de Bruxelles, pour participer à la manifestation. Certains ont notamment formé une ligne de front devant une rangée de policiers. "Ces comportements ne reflètent aucunement les valeurs de notre organisme et sont fortement désapprouvés par la grande majorité des collègues", a indiqué la direction des pompiers dans son communiqué. "Chacun peut bien entendu défendre ses revendications, mais il est important de le faire avec respect, en particulier envers les forces de l'ordre, surtout lorsque l'on est soi-même représentant d'un organisme public. S'il s'avère que des fauteurs de trouble font partie des pompiers de Bruxelles, des procédures disciplinaires seront entamées". (Belga)

Des heurts ont eu lieu en fin de parcours, à hauteur du carrefour dit Arts-Loi. La police a utilisé du gaz lacrymogène contre des manifestants qui ont agité les vitres du cabinet du ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke et ont essayé de forcer l'entrée. La police a identifié des fauteurs de troubles. Des pompiers ambulanciers sont venus de divers endroits du pays, entre autres de la région de Bruxelles, pour participer à la manifestation. Certains ont notamment formé une ligne de front devant une rangée de policiers. "Ces comportements ne reflètent aucunement les valeurs de notre organisme et sont fortement désapprouvés par la grande majorité des collègues", a indiqué la direction des pompiers dans son communiqué. "Chacun peut bien entendu défendre ses revendications, mais il est important de le faire avec respect, en particulier envers les forces de l'ordre, surtout lorsque l'on est soi-même représentant d'un organisme public. S'il s'avère que des fauteurs de trouble font partie des pompiers de Bruxelles, des procédures disciplinaires seront entamées". (Belga)