Il s'agit de la première suspension temporaire de l'application décidée par Uber en Europe. "Nous comprenons et partageons la frustration des chauffeurs face à l'absence de progrès sur cette réforme", explique Laurent Slits, qui dirige les opérations d'Uber en Belgique. "Cela fait déjà sept ans que les chauffeurs LVC vivent dans l'incertitude. Nous suspendons ainsi l'application par solidarité avec les chauffeurs de Bruxelles". Les chauffeurs Uber réclament une réforme du secteur passant par un nouveau plan Taxi en région bruxelloise, dont la première mouture était attendue pour l'été. Ils se plaignent de contrôles intempestifs, liés à l'application de décisions de justice basées sur l'actuelle réglementation en vigueur. D'autres problèmes en rapport seront mis sur la table, comme le blocage des nouvelles autorisations pour exploiter un service LVC ou la question de la revalidation des licences qui arrivent à expiration au bout de 5 ans. (Belga)

Il s'agit de la première suspension temporaire de l'application décidée par Uber en Europe. "Nous comprenons et partageons la frustration des chauffeurs face à l'absence de progrès sur cette réforme", explique Laurent Slits, qui dirige les opérations d'Uber en Belgique. "Cela fait déjà sept ans que les chauffeurs LVC vivent dans l'incertitude. Nous suspendons ainsi l'application par solidarité avec les chauffeurs de Bruxelles". Les chauffeurs Uber réclament une réforme du secteur passant par un nouveau plan Taxi en région bruxelloise, dont la première mouture était attendue pour l'été. Ils se plaignent de contrôles intempestifs, liés à l'application de décisions de justice basées sur l'actuelle réglementation en vigueur. D'autres problèmes en rapport seront mis sur la table, comme le blocage des nouvelles autorisations pour exploiter un service LVC ou la question de la revalidation des licences qui arrivent à expiration au bout de 5 ans. (Belga)