La raison ? La décision de report par les députés, du 1er avril au 1er octobre, de la date limite annuelle de dépôt de ces déclarations. Car ils doivent désormais, di...

La raison ? La décision de report par les députés, du 1er avril au 1er octobre, de la date limite annuelle de dépôt de ces déclarations. Car ils doivent désormais, disent-ils, produire les fiches fiscales des rémunérations liées à leurs mandats et la date butoir du 1er avril " rend l'opération impossible " ( levif.be, 15 août). Cumuleo déplore que les mandats détenus en 2018 ne seront publiés au Moniteur belge que le 15 février 2020, " au détriment de la transparence ". La Cour des comptes stipule simplement que les assujettis doivent fournir " le montant annuel brut ou un ordre de grandeur dans une fourchette donnée ". Cette information sera fournie par les employeurs publics, pour les mandats assujettissables, et par les mandataires eux-mêmes pour leurs fonctions, mandats et professions non assujettissables. M. La.