Le 21 mars vers 23h00, Romain Hissel avait répandu de l'essence sur le sol d'une station-service, chaussée de Charleroi à Malonne, et avait bouté le feu. À l'arrivée des policiers, il avait foncé sur eux avec son véhicule. Ces derniers avaient ouvert le feu pour se protéger. L'un des policiers avait été blessé à la jambe et sa collègue avait été fortement choquée. Romain Hissel avait ensuite fui vers Namur. Sa voiture étant endommagée, il avait commis un car-jackin) en menaçant l'automobiliste avec un couteau au niveau du casino et avait été pourchassé. La course-poursuite s'était terminée à Floreffe, où le fuyard avait été appréhendé vers minuit. Le jeune homme avait été placé sous mandat d'arrêt le 22 mars. Au moment de sa comparution devant la chambre du conseil, le premier substitut avait indiqué que l'inculpé reconnaissait les faits, et qu'il était très laconique. (Belga)

Le 21 mars vers 23h00, Romain Hissel avait répandu de l'essence sur le sol d'une station-service, chaussée de Charleroi à Malonne, et avait bouté le feu. À l'arrivée des policiers, il avait foncé sur eux avec son véhicule. Ces derniers avaient ouvert le feu pour se protéger. L'un des policiers avait été blessé à la jambe et sa collègue avait été fortement choquée. Romain Hissel avait ensuite fui vers Namur. Sa voiture étant endommagée, il avait commis un car-jackin) en menaçant l'automobiliste avec un couteau au niveau du casino et avait été pourchassé. La course-poursuite s'était terminée à Floreffe, où le fuyard avait été appréhendé vers minuit. Le jeune homme avait été placé sous mandat d'arrêt le 22 mars. Au moment de sa comparution devant la chambre du conseil, le premier substitut avait indiqué que l'inculpé reconnaissait les faits, et qu'il était très laconique. (Belga)